calendarclockdisplayeurCOINTREAU-Whitestatsuservideo-camera
Aller au contenu principal
Terroir Terroir

Terroir

Les qualités organoleptiques de Cointreau reposent avant tout sur la qualité de ses ingrédients.
Présente aux quatre coins du monde, l’orange offre différentes saveurs et caractéristiques en fonction des spécificités de son terroir.
Du Brésil à l’Espagne en passant par le Ghana et le Sénégal, Cointreau s’approvisionne en écorces d’oranges douces et amères auprès de cultivateurs réputés, avant de les assembler avec brio.

L’orange douce

L’orange douce

Les écorces et essences d’oranges douces donnent au Cointreau sa saveur fruitée et aromatique ainsi qu’une note florale, évoquant la fleur d’oranger, la rose et la lavande.
Les écorces et les essences d’oranges douces (Citrus sinensis) utilisées dans la production de Cointreau proviennent de la région de Séville en Espagne, du Ghana, du Sénégal et du Brésil.
Les principales variétés utilisées sont les oranges Cadenera, Salustiana, Pera, Late Valencia, Washington, les oranges douces de Méditerranée ainsi qu’une variété ghanéenne.

L’orange amère

L’orange amère

Les écorces et essences d’oranges amères donnent au Cointreau un bouquet subtil : d’abord frais comme la menthe ou acidulé comme le citron vert, il évolue sur des notes épicées de bergamote avant de finir sur des arômes poivrés de cardamome.
Les écorces et essences d’oranges amères (Citrus aurantium ssp bigaradia), connues aujourd’hui sous le nom de bigarades, proviennent du Brésil et de la Tunisie.
Les feuilles et les fleurs de cette ce type variété d’oranges sont également très appréciées dans l’univers de la parfumerie.

Oranges douces macérées

Oranges douces macérées

Les écorces fraîches d’oranges douces sont macérées dans une solution hydroalcoolique pendant plusieurs semaines avant d’être distillées pour en recueillir les meilleurs arômes.

L’ORANGE DANS TOUS SES ÉTATS

La récolte

La récolte

D’une année à l’autre, la qualité des écorces d’oranges peut varier en fonction du climat, de l’ensoleillement et du sol.
Le Maître Distillateur Carole Quinton noue des relations privilégiées avec les cultivateurs à travers le monde, et veille à la mise en œuvre d’un cahier des charges extrêmement rigoureux.
Plantation, floraison, taille, traitements, arrosage, cueillette, prélèvement des écorces sur le fruit, séchage...
La gestion du verger et la récolte n’ont aucun secret pour elle.
Elle opère ensuite une sélection impitoyablerigoureuse, pour ne retenir que les écorces les plus nobles.

Le séchage

Le séchage

L’étape du séchage est essentielle et requiert des conditions très précises.
Après avoir été retirées à la main, les écorces sont séchées naturellement au soleil pendant trois à cinq jours, en fonction des caractéristiques de la variété et du climat, jusqu’à ce qu’elles atteignent un taux d’humidité de 11 %.

L’assemblage

L’assemblage

Une fois les écorces séchées, le Maître Distillateur calcule les proportions nécessaires pour obtenir l’équilibre aromatique parfait, créé initialement par Édouard Cointreau en 1885 et, dont il garde précieusement le secret.

L’HISTOIRE DE L’ORANGE

L’HISTOIRE DE L’ORANGE

Après avoir constaté l’intérêt croissant des consommateurs pour l’orange,  Édouard Cointreau sillonna le monde pendant un an à la rencontre des plus grands distillateurs européens et en quête des meilleures variétés d’oranges.  Son voyage l’a conduit au Portugal, en Espagne, en Afrique, en Inde, en Chine, aux Caraïbes ainsi qu’en Amérique du Sud.  Avec la création de sa célèbre liqueur, Édouard Cointreau a développé une véritable expertise de l’orange, lui permettant d’en dévoiler toutes les subtilités.  Grâce à l’authenticité, l’équilibre et la richesse de la liqueur Cointreau, les saveurs et les qualités aromatiques de l’écorce d’orange continuent à rayonner aux « quatre coins du monde », pour reprendre une expression chère à Édouard Cointreau.

EN SAVOIR PLUS