calendarclockdisplayeurCOINTREAU-Whitestatsuservideo-camera
Aller au contenu principal
William Amor William Amor

William Amor sublime les arômes de Cointreau

La Maison Cointreau a confié à l’artiste William Amor l’interprétation des arômes de son iconique liqueur d’orange, traduites en quatre réalisations faites de matières recyclées. Quatre familles aromatiques exprimées en délicates œuvres illustrent la richesse olfactive de la liqueur angevine.

Quatre œuvres à l’image des arômes de la liqueur

William Amor

Quatre œuvres à l’image des arômes de la liqueur

Fruité, zesté, floral, épicé : telles sont les quatre familles aromatiques de la liqueur, qui ont inspiré William Amor. Un magnifique oranger (baptisé Citrus sinensis messager), un oranger amer (le Citrus aurantium Zero Waste), une étonnante branche de poivrier (Polysty Pepper), et son Bouquet messager, composé de roses, de fleurs d’oranger et de lavande, sont à admirer dans la salle des alambics de la distillerie à Angers embaumée des parfums d’écorces d’oranges douces et amères.

Découvrez les arômes clés

Arôme floral

Arôme floral

Arôme zesté

Arôme zesté

Arôme fruité

Arôme fruité

Arôme épicé

Arôme épicé

Au-delà de leur esthétisme, ces œuvres livrent un message : celui de donner du sens à la création artistique. À l’aide de matériaux abandonnés ou mis au rebut, William Amor sensibilise à la surconsommation, génératrice de pollution. Pour réaliser ces compositions durables, il a recyclé bouteilles et sacs plastique, billes de polystyrène, fil de scoubidou ou encore filets de pêche et cordages échoués sur les plages. Cette démarche de l’artiste s’inscrit dans les valeurs portées par la Maison Cointreau engagée dans une politique écoresponsable, notamment par le recyclage et la valorisation de ses déchets (95 %) ainsi que des écorces d’orange (100 %) utilisées pour produire les 14 millions de flacons vendus chaque année à travers le monde.

Un artiste engagé

William Amor

Un artiste engagé

Artiste plasticien engagé, créateur autodidacte d’œuvres messagères et florales, William Amor trouve l’origine de sa démarche dans la volonté de promouvoir l’upcycling* et de mettre l’art au service de l’écologie. Son projet artistique et éthique s’inscrit également dans son engagement pour la transmission des savoir-faire d’excellence. Le déchet est la matière première de sa création qu’il appréhende tels les matériaux nobles du secteur Luxe. À l’aide de divers outils et techniques qu’il détourne de leurs usages premiers, il métamorphose la pollution plastique et réinvente le métier de parurier floral en créant celui d’ennoblisseur de matières délaissées. Les déchets du quotidien deviennent ainsi des pièces d’exception, qui au-delà de leur esthétisme, sensibilisent à la surconsommation, importante source de pollution.  

 

*Transformation d'un produit pour lui donner une seconde vie

William Amor

C’est en 2015, lors de la COP21 que William Amor dévoile sa signature artistique et fonde Les Créations Messagères, entreprise qui s’inscrit dans les valeurs de l’Économie Sociale et Solidaire.
Il entre en 2017 en résidence aux Ateliers de Paris et collabore depuis avec nombreuses maisons de luxe et d’hôtellerie, en plus d’avoir exposé au Révélations Grand Palais, au Musée des Arts Décoratifs et à la galerie milanaise Rossana Orlandi. Récipiendaire du label Fabriqué à Paris (2018), il est également lauréat du Prix de la Création des Ateliers de Paris - catégorie Métiers d’Art Talent Émergent (2019), de la Fondation Banque Populaire (2019) ainsi que de la Fondation d’entreprise pour les métiers manuels EY.

Son motto ? Créer du sens et mettre en lumière des valeurs essentielles, parfois négligées dans notre société.

 

"L’histoire de la Maison Cointreau, l’humanisme omniprésent d’Édouard Cointreau et sa volonté de créer une liqueur aussi limpide que le cristal, ont été les points de départ des œuvres que j’ai imaginées pour orner la table des arômes du Carré Cointreau. Transformer les déchets en merveilles, voilà l’un de mes leitmotivs !"
William Amor, artiste